Suisse peope Achat de cadeaux Foot Genève Vaud Lausanne Valais Sion Neuchâtel Contact

Suisse blog: Suisse buzz » Coup de gueule » Euro 2008: L’Etat garantit 250 000 fr. pour que le Portugal s’entraîne à la Maladière

Personnellement je trouve cela scandaleux…

j’aime bien le football, je vais suivre l’Euro avec passion mais de là à payer n’importe quoi pour une équipe étrangère pleine de star richissime comme Cristiano Ronaldo… je ne vois pas l’interêt pour les contribuables… les gagnant dans l’histoire sont les hôtels (camping etc) et les commerces… et je pense que si l’équipe portugaise veut absolument un grand stade sur du gazon il faudrait trouver un ou des sponsors privés qui pourrait facilement sortir 250’000 frs pour se montré un peu et faire leur pub… l’Etat et les contribuables n’ont pas d’interêt direct dans cette démarche.. .ou du moins il n’es pas juste d’imposé ces frais à la population… certes l’Etat est dans les chiffres noir mais à quel prix : me femme travaillant dans le social je vois de l’intérieur le prix des économies et la baisse de qualité de service dans le canton (santé et social).

Article de l’Express vendredi 7 mars:

L’Etat garantit 250 000 fr. pour que le Portugal s’entraîne à la Maladière

L’équipe nationale du Portugal s’entraînera bel et bien à La Maladière durant l’Euro 2008, sur une nouvelle pelouse. L’Etat est prêt à allonger 250 000 francs pour recouvrir le gazon synthétique par du naturel. Une somme qui ne sera engagée que si l’opération est déficitaire. Mais Jean Studer est persuadé qu’elle sera autoporteuse, grâce aux entrées payantes des entraînements publics.

«Proposer le stade de la Maladière aux Portugais, ça a quand même plus de gueule que de les envoyer au Chanet au milieu de treillis tendus!» Le conseiller d’Etat Jean Studer a confirmé hier l’information révélée dans nos colonnes le 22 février: l’équipe nationale du Portugal ne s’entraînera pas au Chanet et à Colombier durant l’Euro 2008, mais bel et bien à la Maladière de Neuchâtel, sur une nouvelle pelouse naturelle.

L’Etat a en effet accepté d’offrir une garantie jusqu’à hauteur de 250 000 francs pour recouvrir la pelouse synthétique actuelle par du gazon. Une somme qui ne sera engagée que si l’opération est déficitaire. «Mais nous sommes persuadés que le projet sera autoporteur», assure Jean Studer.

«Si nous avions dû clôturer le Chanet pour les entraînements à huis clos, ajouter des gradins au stade de Colombier pour les entraînements publics, y amener des WC, monter une salle de presse pour 200 journalistes, assurer la sécurité et gérer le trafic, ça aurait été extrêmement compliqué, extrêmement peu sûr et extrêmement onéreux! Equiper ces deux sites aurait coûté davantage que les 250 000 francs que nous garantissons.»

Les autorités ont également l’intention de faire payer les supporters qui assisteront aux deux entraînements publics dans le stade rouge et noir. De quoi, selon eux, compléter le financement de la pelouse provisoire, devisée à 350 000 francs.

«Les Portugais qui n’ont pas de billet pour un match voudront assister aux entraînements publics de leur équipe. Et seront prêts à payer pour cela!», annonce Jean Studer. «La solution de La Maladière comporte donc tous les avantages, en terme de places, d’image, d’infrastructure et de sécurité.»

Des représentants de l’équipe nationale du Portugal et de l’Uefa rencontrent aujourd’hui le conseiller communal Pascal Sandoz pour finaliser les négociations et signer un contrat.

Les hôtes lusitaniens participeront-ils au financement des infrastructures? La pelouse provisoire sera-t-elle installée quelque part après juin? Pascal Sandoz n’a pas souhaité répondre à ces questions avant la rencontre avec la délégation. Mais il annonce qu’il communiquera à ce sujet «très prochainement».

«Sur le principe, tout le monde a déjà donné son accord quant à l’organisation des entraînements à La Maladière», rappelle le commandant de la gendarmerie René Germanier. «Aussi bien la Ville que le canton, les polices et les Portugais.»

Même Xamax, qui ne pourra plus utiliser son stade durant le mois de juin? «Lorsque j’ai rencontré Pascal Sandoz et qu’il m’a fait part de ce projet, j’ai applaudi», répond Sylvio Bernasconi, président de Xamax. «Je trouve l’initiative excellente. De plus, nous n’aurons pas de match en juin. Le championnat reprend mi-juillet.»

Bon prince, Neuchâtel Xamax s’entraînera sur le nouveau terrain synthétique de Pierre-à-Bot durant cette période. Mais le club sera-t-il dédommagé durant cet exil? «Disons que nous obtenons une compensation financière intéressante», répond le président de Xamax. / VGI

virginie giroud

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Best of Vidéos

Vidéos fun

© 2008 Blog du canton de Neuchâtel · Subscribe:PostsComments · Designed by Theme Junkie · Powered by WordPress